• L'achat des archives Turgot

    Par Royauté-News

     

    Un mot sur les archives Turgot qui sommeillaient au Château de Manneville, à Lantheuil, en Normandie, dans la famille de Naurois-Turgot, dont le nom n'est plus représenté aujourd'hui après la mort en 1974, du marquis de Naurois-Turgot, puis en 2014, de son épouse. La famille descendait du célèbre ministre, et les Turgot possédaient cette propriété depuis 1613.

     

    Nous sommes satisfaits pour notre part que l'état français, avec l'accord de Fleur Pellerin, avec le mécénat de la Banque de France, et avec l'accord des Archives de France, aient acquis ce fonds par l'intermédiaire de Sotheby's malgré un début de polémique intentée par un expert. Ce dernier avait estimé ce fonds en 2002 pour une somme inférieure à 200 000 € et considère que l'achat à hauteur des 14 000 manuscrits (qui ne sont pas de la main du ministre pour la plupart) pour 8 millions et demi d'euros comme un abus effectué sur le contribuable. Il est juste selon nous, que l'état règle un prix conséquent pour des archives uniques et qui ont un intérêt historique.

     

    C'est qu'il faut comprendre que la procédure automatique d'acquisition par l'Etat, qui aurait dû être utilisée selon cet expert, doit être considérée comme abusive dès lors qu'elle lèse des héritiers. L'intervention de l'état doit se limiter à l'interdiction absolue de laisser sortir du territoire des éléments de patrimoine d'intérêt public ou privé, et qu'ils ne puisse pas être acquis en dehors de la sphère culturelle européenne.

     

    Lantheuil doit être réparé, et les héritiers, qui ont reçu cette très lourde charge, doivent bien trouver une compensation au regard, entre autres, des droits d'héritage en France, qui restent un scandale permanent. Ils ont reçu par cette vente, le quart de ce qu'ils en avaient demandé.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :