• Street Art et droit d'auteur - Charlotte Gré

    Street Art et droit d'auteur - Charlotte Gré -

    A qui appartiennent les oeuvres de la rue ?

    L'Harmattan ; paru le 1er Janvier 2015 ; 82 p.;  10 € 93.

     

    Ce livre pose opportunément les questions suivantes : "Les œuvres urbaines sont-elles susceptibles d'être protégées par le droit d'auteur ? Si oui, de qui sont-elles la propriété ? Peut-on autoriser et encadrer une pratique de l'art qui est contraire à la loi ?"

    Nous répondrons pour notre part que le propriétaire est toujours l'auteur d'une oeuvre et que cela ne peut ni ne doit changer. Mais que le propriétaire des murs peut se considérer propriétaire en second de l'oeuvre, ou tout au moins, il est bien le propriétaire du support et de ce fait son accord doit être donné si un tiers prétendait effacer les dessins. En troisième lieu, le public est aussi en partie propriétaire puisque l'oeuvre a été exposée dans l'espace public .Enfin, la loi est caduque du fait de la sympathie réservée aux belles oeuvres dessinées, ce qui est le cas aussi du Graph, mais pas pour les tags ordinaires lorsque par exemple ils défont l'harmonie d'un bâtiment, voire le salissent ; le Street art est toléré par les pouvoirs publics, notamment dans les mairies qui parfois les autorisent, et de ce fait la loi n'a plus matière à s'exercer sinon peut-être, pour occuper les ayatollahs et les obsédés des règlements écrits (Il y en a...). RN 1

     

    Street Art et droit d'auteur - Charlotte Gré


  • Commentaires

    1
    TR
    Dimanche 8 Février 2015 à 00:05

    A première vue, le titre ressemble à une alliance de mots...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :